AHIWOTECH FORUM
BIENVENUE SUR AHIWOTECH, VEILLEZ-VOUS ENREGISTRER OU VOUS CONNECTER SUR LE FORUM POUR AVOIR PLUS DE PRIVILÈGE EN CLIQUANT SUR S'ENREGISTRER OU CONNEXION.
POSTER DES SUJETS ET MESSAGES POUR POUVOIR AUGMENTER VOTRE STATUT ET REMPLISSEZ VOTRE PROFIL APRÈS ÊTRE ENREGISTRER SUR LE SITE.
LE MEILLEUR FORUM POUR LES ÉLECTRONICIENS ET INFORMATICIENS (LA TECHNOLOGIE).
MERCI POUR VOTRE COMPRÉHENSION

Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Petites annonces
Like/Tweet/+1
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier

Partenaires

créer un forum

      


Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Ahiwo
Admin
Messages : 349
Réputation : 1
Date d'inscription : 23/04/2013
Age : 28
Localisation : Côte d'Ivoire (Abidjan)
http://www.ahiwotech.com

Historique de l'informatique

le Sam 09 Sep 2017, 07:22




Historique de l'informatique
L’histoire de l'informatique Le terme « informatique » date de 1962. Il vient de la contraction des mots « information » et « automatique ». L’histoire de l’informatique est justement marquée par la volonté des hommes d’automatiser certaines tâches longtemps réalisées à la main, en particulier le calcul.


DES PREMIERS BOULIERS À LA MACHINE À CALCULER:
Les bouliers sont les plus anciennes machines à calculer. Le principe du boulier est déjà en germe chez les Babyloniens vers 2000 avant J.-C. ; à cette époque, on utilise des cailloux pour compter. Puis, au cours du Ier millénaire avant J.-C. naît en Chine l’idée de fabriquer un instrument qui faciliterait le calcul : le boulier. C’est en 1642 que le philosophe et mathématicien Blaise Pascal construit la première machine à calculer (la Pascaline, aussi appelée roue Pascal), capable d’effectuer des additions et des soustractions.


LES CARTES PERFORÉES :
Vers 1800, le Français Joseph-Marie Jacquard met au point un métier à tisser qui utilise des cartons perforés pour commander les mouvements des aiguilles. Un peu plus tard, en 1833, l’Anglais Charles Babbage reprend ce principe et construit une machine encore plus élaborée que les machines à calculer de l’époque : la sienne est capable d’exécuter toutes les opérations et de stocker les résultats. C’est à son associée, la mathématicienne Ada Byron, que l’on doit un peu plus tard les principes de base de la programmation. En 1890, l’Américain Hermann Hollerith utilise un appareil similaire pour dépouiller les résultats du recensement américain. Sa société, Tabulating Machine Company, deviendra plus tard IBM.


LE TOUT PREMIER ORDINATEUR
En 1945, aux États-Unis, naît l’ENIAC (Electronic Numerator Integrator and Computer), le premier véritable ordinateur de l’histoire. Il se différencie de toutes les machines précédentes pour deux raisons : – d’abord, il s’agit d’une machine électronique. Il n’y a plus de rouages mécaniques ; l’information est transportée par des électrons, des particules chargées d’électricité, qui se déplacent très vite ; – de plus, c’est une machine programmable. Cela signifie qu’on peut enregistrer des instructions qui s’exécuteront sans intervention de l’homme. Cet ordinateur est très imposant : il pèse 30 tonnes et occupe une surface d’environ 100 m². Pour le faire fonctionner, plus de 17 000 tubes à vide sont nécessaires. Parfois, des cafards s’introduisent dans ces tubes, faussant les résultats. C’est pour cette raison qu’on parle aujourd’hui encore de « bug informatique ». Ce mot vient de l’anglais bug, qui signifie « cafard ».


LES PREMIERS TRANSISTORS :
Après la Seconde Guerre mondiale, les circuits électroniques ne sont encore que de simples lampes. En 1948, l'invention du transistor, un circuit très compact qui ne craint pas les chocs et ne chauffe pas, va accélérer le développement des ordinateurs. Les besoins en programmes informatiques augmentent et de nouveaux métiers apparaissent : programmeur, analyste, ingénieur système. L'industrie du logiciel émerge peu à peu. Dans les années 1950, les premiers langages évolués apparaissent : le Cobol et le Fortran, par exemple, rendent les ordinateurs beaucoup plus faciles à programmer.


LA MICRO-INFORMATIQUE En 1964:
les circuits intégrés (souvent appelés puces) sont à base de silicium, un matériau très abondant dans la nature et qui favorise la miniaturisation des composants électroniques. Cela permet de réduire la taille et le prix des ordinateurs. En 1971, le premier microprocesseur (Intel 4004) sort des ateliers de la société américaine Intel. Il contient 2 300 transistors et exécute 60 000 instructions par seconde. En comparaison, un microprocesseur moderne comme l’Intel Pentium 4 comprend plusieurs dizaines de millions de transistors et exécute plusieurs milliards d’instructions par seconde. En 1981, IBM lance le PC (pour Personal Computer, qui signifie « ordinateur personnel »). Le PC révolutionne la micro-informatique car c’est un ordinateur compatible, c'est-à-dire que tous les logiciels écrits pour cette machine fonctionnent avec un autre ordinateur PC, quelle que soit sa marque et sa date de fabrication. De nombreux logiciels d’application (traitement de texte, gestion de base de données, etc.) sont rapidement disponibles, parmi lesquels ceux de la société Microsoft de Bill Gates, fondée en 1975. En 1984, les systèmes Macintosh d’Apple Computer sont les premiers à être dotés d’une interface graphique : au lieu d’avoir à taper des commandes fastidieuses au clavier, l’utilisateur peut maintenant se servir d’une souris et cliquer sur des icônes. La première version de Windows, commercialisée par Microsoft en 1985, s’en inspire pour rendre l’utilisation des PC plus conviviale. À la fin des années 1980, les premiers ordinateurs portables font leur apparition. Ils sont plus légers et moins encombrants que ce qu’on appelle désormais par opposition les « ordinateurs de bureau » et présentent l’avantage de pouvoir être transportés facilement.


L’ÈRE DU MULTIMÉDIA ET DU NUMÉRIQUE :
Avec la micro-informatique, les ordinateurs sont devenus extrêmement puissants et bon marché. Ils sont capables de tout faire ou presque : ils calculent, dessinent, et jouent même de la musique. L’invention du disque compact (CD) en 1979 par les firmes Philips et Sony va permettre de stocker une grande quantité d’informations (environ 600 Mo) sur un disque de 12 cm de diamètre et de 1 mm d’épaisseur (CD-Rom). Le DVD (Digital Versatile Disc), commercialisé en 1997, permet de stocker encore plus de données (environ 7 fois plus que sur un CD-Rom). Aujourd’hui, l’informatique est entrée dans la quasi-totalité des appareils électroniques, y compris dans un simple lave-linge. Elle est devenue indispensable dans notre vie de tous les jours.
avatar
Ahiwo
Admin
Messages : 349
Réputation : 1
Date d'inscription : 23/04/2013
Age : 28
Localisation : Côte d'Ivoire (Abidjan)
http://www.ahiwotech.com

Re: Historique de l'informatique

le Dim 15 Oct 2017, 07:10
Dans le monde informatique ou on parle d'une science, les choses évolue très rapidement qu'on doit toujours s'actualisé.
Au tant où ENIAC faisait son apparition du PC, les ordinateur était de gigantesque de forme mais à ce 21 ième, les PC sont devenus très très petite.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum